Monuments historiques

Skala de la Kasbah

Face à l’océan Atlantique, la skala de la kasbah fût conçu en 1765 pour repousser les attaques maritimes, est constitué d’une plateforme à deux niveaux. Il se compose d’une série de pièces, qui étaient destinées autrefois au stockage des munitions et des armes. Au pied de la skala se trouve une rue bordée d’ateliers de marqueteurs, dont les travaux sont de renommée internationale. Sur la skala de la kasbah s’alignent des canons portugais. C’est sur ces remparts qui abritèrent les corsaires du sultan Sidi Mohammed Ben Abdallah qu’Orson Welles tourna son film Othello.

skala

Médina d’Essaouira

Cette charmante ville est l’une des destinations de tourisme privilégiées au Maroc. Essaouira est d’une très grande richesse culturelle et architecturale. Au sud de la médina, la place Moulay Hassan agrémentée d’agréables terrasses et commerces, est un point de repère idéal. De là, on accède au coeur de la médina, à ses ruelles animées débouchant sur les souks, les galeries d’art, les restaurants et les nombreuses petites activités typiques de ces lieux animés

C’est pour toutes ces raisons qu’en décembre 2001, l’organisation des nations unies, a inscrit la médina d’Essaouira sur la liste prestigieuse des sites du patrimoine de l’humanité et héritage universel.

medina-essaouira

Les Portes

Les portes d’Essaouira sont de deux types. Les portes de style marocain caractérisées par leur caractère saillant par rapport à la courtine et leur ouverture extérieure et intérieure en arcs en plein cintre il s’agit des portes de Bab Doukkala, Bab Marrakech et Bab Sbaa. Le second type de portes et celui à trait européen. Le modèle représentatif est la porte du port. C’est un ouvrage monumental surmonté d’un fronton triangulaire de style grec supporté par des colonnes cannelées. L’intérieur de ce fronton est meublé par l’inscription fondation gravée en cursif. La porte donne accès sur un passage surmonté d’une coupole en forme de pyramide tronquée, de base carrée et recouverte de boiseries.

porte-essaouira

Horloge d’Essaouira

L’horloge qui se trouve dans la médina, à côté de la place Bab El Menzeh, indiquait depuis 1918 l’heure aux habitants de la ville. Composée de cinq cloches, elle sonnait tous les quarts d’heure et rythmait le quotidien des Souiris. Mais en 1997, l’horloge a cessé de sonner. Rénovée en 2012, elle affiche enfin l’heure et son carillon sonne toutes les demi-heures.

horloge-essaouira

Bastion bab Marrakech

C’est l’édifice défensif le plus important du côté terre. Il se présente sous forme d’une batterie circulaire qui couvre un angle de 270° qui permet de dominer la quasi-totalité des accès Est de la médina. d’un diamètre de 35 m, il occupe une superficie d’environ 980m2. L’intérieur de la tour servait de poudrière et d’entrepôt de munitions. Sa structure, solidement bâtie en moellons et pierre de taille, est composée d’un double mur extérieur relié à un noyau central (tour de 8m de diamètre) par une enfilade d’alcôves voûtées découpant ainsi l’espace en 11 compartiments identiques communicant tous par une galerie en coursives. L’entrée, agencée en doubles chicanes symétriques, occupe -avec les escaliers desservant la terrasse l’espace de trois alcôves.

bastion

Musée Sidi Mohamed Ben Abdellah

Le musée Sidi Mohamed Ben Abdellah est situé dans une bâtisse datant du XIXème siècle à la ville d’Essaouira. Il s’agit d’une demeure qui était utilisée comme siège de la mairie de la ville durant le protectorat, puis abritait les services municipaux après l’indépendance, pour devenir par la suite la maison des jeunes. Ce n’est qu’en 1980 que ce monument a été finalement destiné pour abriter le musée des traditions locales de la ville d’Essaouira, portant le nom du sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah. La structure initiale de la demeure a bien subit des changement, mais elle est en principe composée du rez-de-chaussée et d’un étage, avec plusieurs chambres s’ouvrant sur un patio doté d’une fontaine.

La bâtisse abritant le musée Sidi Mohamed Ben Abdallah date du XIXe siècle. Sa structure initiale a subi plusieurs changements. étant une demeure seigneuriale composée de plusieurs chambres s’ouvrant sur un patio doté d’une fontaine, la bâtisse est devenue pendant le protectorat le siège de la mairie de la ville. Avec l’indépendance, le monument abritait les services municipaux avant de devenir la maison des jeunes. Le 20 octobre 1980, le monument a été choisi pour abriter le musée de la ville et de sa région, nommé Musée Sidi Mohamed Ben Abdallah. l’objectif majeur était de conserver et de présenter le patrimoine culturel de la province.

musee-essaouira

La Mosquée Sidi ben Youssef

La mosquée Sidi Youssef Ibn Ali fût construite en (1187H-1773/1774ap.J.C). Cette mosquée est la plus grande mosquée de la ville d’Essaouira par sa superficie. On l’attribue à Abou Yacoub Youssef Ibn Mohammed Ibn Sidi Mohammed Ibn Annacer At-Tamagrouti, un des imams qui avaient accompagné le Sultan Sidi Mohammed Ibn Abdellah lors de l’inauguration de la ville d’Essaouira. Son minaret a l’allure importante qui s’élève de 66,34 m de hauteur, pour une base de 6,8m.

mosquee-ben-youssef

L’église d’Essaouira

Essaouira est la seule ville à posséder une église portugaise dont les cloches sonnent tous les dimanches à 10h. Avec ses quelques rares fidèles l’église accueille cependant encore quelques cérémonies et le curé y fait encore la messe.

eglise-essaouira

Phare d’Essaouira

Depuis le village de Sidi Magdoul, le petit phare d’Essaouira remplit dignement sa mission chaque nuit. Il a été construit en 1914 et a été mis en service en 1916. Sa tour, haute de 14,80 mètres, est de forme carrée de couleur blanche et jaune.

phare-essaouira

Borj El Baroud

Magnifique Fort portugais bâti aux temps du Sultan Sidi Mohammed Ben Abdallah, le fort s’est effondré le 13 janvier 1856 à cause des inondations de l’Oued Ksob. Cette structure est située sur une vaste plage de sable juste en face de ruines phéniciennes.

borj-baroud

Dar Sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah

Le palais du Sultan où bien Dar Sultan, ancienne résidence du fondateur d’Essaouira, était construit à l’extérieur et au sud de la ville près de la côte. Il était meublé à l’européenne et comportait cinq pavillons dont il n’en subsiste que quelques ruines.

En 1820, le palais Dar Sultan servait aux autorités locales. Avant d’être entièrement ensablé, il était entouré d’une forêt de tamaris.

Ce palais à joué un rôle capital dans l’histoire du Maroc, et surtout de la ville d’Essaouira considérée à l’époque le centre de la prise de décision et de concertation avec les consules représentant des puissances étrangères installées à Essaouira.

dar-soultan-essaouira

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone